EBIT: (ou Rex en fançais) : définition et calcul

Earnings before interest and taxes

Earnings before interest and taxes


EBIT : pour Earnings Before Interest and Taxes. Il correspond au chiffre d’affaires net duquel sont déduites les charges d’exploitation (telles que salaires, charges sociales, matières, énergie, études, prestations, services extérieurs, publicité, etc.).

L’EBIT ou résultat d’exploitation (REX) traduit la marge réalisée par l’entreprise sur son activité industrielle et commerciale c’est à dire sur son activité économique. On est ici avant la prise en compte des resultats du cycle de financement par endettement et des opérations non récurrentes.

L’activité économique de l’entreprise est caractérisée par deux cycles:

  • le cycle d’exploitation
  • le cycle d’investissement

Le résultat d’exploitation découle donc de ces deux cycles.

  • Produits d’exploitation (CA+production stockée) – Charges d’exploitation (consommation de matières, autres charges d’exploitation) – pour le cycle d’exploitation
  • – Dotation aux amortissements et dépréciation des actifs immobilisés – pour le cycle d’investissement

Calcul de l’EBIT ou REX

A partir du compte de résultat, il peut être calculé par la méthode directe ou indirecte en partant du haut ou du bas du compte de résultat.

Voici une présentation du compte de résultat:

+ Ventes (production vendue)
+ production stockée
– achats de marchandises et matières premières
– frais de personnel
– charges externes
– Impôts et taxes
– provisions pour dépréciation des stocks et comptes clients
= EBE (Excédent brut d’exploitation)
– Dotations aux amortissements
= EBIT (Rex)
– charges financières nettes des produits financiers
= Résultat courant
+/- profits et charges exceptionnels
– Impôts sur les sociétés
= Résultat Net

Méthode directe

EBIT = Produits d’exploitation (CA+production stockée)
– Charges d’exploitation (consommation de matières, autres charges d’exploitation)
– Dotation aux amortissements et dépréciation des actifs immobilisés.

Méthode indirecte

EBIT = Résultat net
+ impôts sur les sociétés
+/- profits et charges exceptionnels
+ charges financières nettes

Méthode d’évaluation par les multiples (PER, EBIT, EBITDA, CA) – méthode comparative pour la valorisation d’entreprise


Pour valoriser une entreprise par une méthode comparative, il faut constituer un échantillon composé de sociétés cotées positionnées dans des domaines d’activité proches et qui sont des concurrents directs. Les sociétés doivent avoir un certain nombre de similitude en termes :

  • d’activité (produits, clientèle, secteur géographique, risques conjoncturels ou systémique),
  • de structure de financement et de taille.
  • de perspectives de croissance, de niveau de marge et
  • de modèle économique.

L’analyse des multiples peut présenter une importante différence entre les multiples du peer group et l’entreprise à évaluer.  Plusieurs facteurs sont susceptibles d’expliquer ces disparités :

  • Les disparités des positionnements « métier » et « géographiques »
  • Les disparités de politique d’investissement et de d’amortissement, de structure financière et de fiscalité.

Un ajustement sur les multiples peut être appliqué pour tenir compte des différences (taille, croissance, risque spécifique) entre les entreprises de l’échantillon et l’entreprise à valoriser et aussi par rapport au contexte de la valorisation (liquidité du titre, prime de contrôle)

Les méthodes d’évaluation par les multiples sont de court terme (généralement sur 2 exercices). Une pondération entre les années doit être appliquée dans le calcul, et ce dans le but de tenir compte des perspectives d’évolution du marché et des résultats de l’entreprise.

Il existe 2 types de multiples :

  • Multiples ne prenant pas en compte la structure financière de l’entreprise : CA, EBITDA et EBIT => mesurent la valeur de l’actif économique (valeur d’entreprise)
  • Multiple prenant en compte la structure financière : PER ou P/E => mesure la valeur des capitaux propres.
Valorisation par la méthode des PER
Veuillez saisir les données. Les calculs se font automatiquement.

2014 2015
Résultat net courant:
PER échantillon:




Valorisation par la méthode du multiple de l’EBIT
2014 2015
EBIT:
Multiple échantillon:
  –
=Valeur économique
  –
  +
Valeur des capitaux propres


Valorisation par la méthode du multiple de l’EBITDA
2014 2015
EBITDA:
Multiple échantillon:
  –
=Valeur économique
  –
  +
Valeur capitaux propres


Valorisation par la méthode du multiple du CA
2014 2015
CA:
Multiple échantillon:
  –
=Valeur économique
  –
  +
Valeur capitaux propres


Décote de valorisation pour prendre en compte le risque spécifique de l’entreprise.

Les travaux de M.Grenat donnent les décotes de valorisation en fonction de la taille de l’entreprise par rapport à l’echantillon:

CABOi/CABO ref     Correction Valeur
2% -25%
5% -20%
10% -16%
20% -12%
50% -6%
100% 0%
Revue d’Analyse Financière T42002

Une pondération entre les années doit être appliquée dans le calcul, et ce dans le but de tenir compte des perspectives d’évolution du marché et des résultats de l’entreprise.
Valeur des capitaux propres = somme de 2014 et 2015 de (résultat x multiple x coef risque x ponderation)
Décote de valorisation pour prendre en compte le risque spécifique de l’entreprise.

Les travaux de M.Grenat donnent les décotes de valorisation en fonction de la taille de l’entreprise par rapport à l’echantillon:

CABOi/CABO ref     Correction Valeur
2% -25%
5% -20%
10% -16%
20% -12%
50% -6%
100% 0%
Revue d’Analyse Financière T42002

Une pondération entre les années doit être appliquée dans le calcul, et ce dans le but de tenir compte des perspectives d’évolution du marché et des résultats de l’entreprise.
EBIT x Multiple: = somme de 2014 et 2015 de (Ebit x multiple x coef risque x ponderation)
Dette nette = Dette financière Long terme + Court terme – Trésorerie – Valeurs mobilières de placement
Les intérêts minoritaires représentent la quote-part des capitaux propres des filiales consolidées par intégration globale qui revient aux actionnaires minoritaires de ces filiales et non à la société mère
Les titres mis en équivalence représentent la valeur des actions détenues par la maison mère dans les filiales consolidées par mise en équivalence.
Décote de valorisation pour prendre en compte le risque spécifique de l’entreprise.

Les travaux de M.Grenat donnent les décotes de valorisation en fonction de la taille de l’entreprise par rapport à l’echantillon:

CABOi/CABO ref     Correction Valeur
2% -25%
5% -20%
10% -16%
20% -12%
50% -6%
100% 0%
Revue d’Analyse Financière T42002

Une pondération entre les années doit être appliquée dans le calcul, et ce dans le but de tenir compte des perspectives d’évolution du marché et des résultats de l’entreprise.
EBITDA x Multiple: = somme de 2014 et 2015 de (Ebitda x multiple x coef risque x ponderation)
Dette nette = Dette financière Long terme + Court terme – Trésorerie – Valeurs mobilières de placement
Les intérêts minoritaires représentent la quote-part des capitaux propres des filiales consolidées par intégration globale qui revient aux actionnaires minoritaires de ces filiales et non à la société mère
Les titres mis en équivalence représentent la valeur des actions détenues par la maison mère dans les filiales consolidées par mise en équivalence.
Décote de valorisation pour prendre en compte le risque spécifique de l’entreprise.

Les travaux de M.Grenat donnent les décotes de valorisation en fonction de la taille de l’entreprise par rapport à l’echantillon:

CABOi/CABO ref     Correction Valeur
2% -25%
5% -20%
10% -16%
20% -12%
50% -6%
100% 0%
Revue d’Analyse Financière T42002

Une pondération entre les années doit être appliquée dans le calcul, et ce dans le but de tenir compte des perspectives d’évolution du marché et des résultats de l’entreprise.
CA x Multiple: = somme de 2014 et 2015 de (CA x multiple x coef risque x ponderation)
Dette nette = Dette financière Long terme + Court terme – Trésorerie – Valeurs mobilières de placement
Les intérêts minoritaires représentent la quote-part des capitaux propres des filiales consolidées par intégration globale qui revient aux actionnaires minoritaires de ces filiales et non à la société mère
Les titres mis en équivalence représentent la valeur des actions détenues par la maison mère dans les filiales consolidées par mise en équivalence.