RAROC (Risk Adjusted Return On Capital)

Le RAROC est une méthode de mesure de la performance en intégrant un ajustement du risque.

Les mesures traditionnelles des performances ne tiennent pas compte du risque. Par exemple dans le calcul du retour sur investissement on a ROI = Résultat nets / Capitaux investis. Si deux investissements présentent les mêmes revenus avec le même capital, ils auront le même ROI même s’ils présentent des risques différents.

Il faut toujours comparer les rendements au regard du risque pris. Sinon, il est impossible de faire des comparaisons sur les performances.

Vers la fin des années 1970, Bankers Trust développa un RAPM (Risk Adjusted Performance Measures – rentabilité ajustée pour le risque) appelé RAROC Risk adjusted Return on Capital dont la formule est la suivante :

Supposons que le rating d’une entreprise soit BBB, c’est-à-dire une probabilité de défaut de 2.1%, sur un prêt de 1 000 000€, il faut passer 21 000€ en provision pour couvrir la probabilité de perte. Avec un taux de 10% sur le prêt, le revenu net ajusté sera de 0.1 x 1 000 000 – 21 000 = 79 000€ au lieu de 100 000€ sans prise en compte du risque.

Le capital économique correspond aux fonds nécessaires pour absorber des pertes exceptionnelles ou inattendues résultant de l’ensemble des risques encourus. Le capital économique est souvent calculé avec la VaR (Value at Risk). La VaR mesure le montant maximum des pertes pouvant être constatées sur une période et selon un seuil de confiance prédéfini. Le capital économique doit couvrir la VaR c’est-à-dire être égal au VaR (VaR = perte potentielle comme multiple de la volatilité dans le cas où les pertes suivent une loi normale).

Le RAROC a 2 objectifs :
1. Mesure de la performance en prenant en compte le risque (ex-post)
2. Permettre une allocation de fonds propres qui couvre le risque (ex-ante)

RAROC et création de valeur
Le RAROC permet de comparer deux investissements en prenant en compte la rentabilité et le risque. Mais qu’en est-il de la création de valeur pour les actionnaires ? Il y a création de valeur si :

RAROC > coût du capital

Le RAROC et l’EVA sont deux modèles de mesure du capital en prenant en compte le risque. Le RAROC comme toute mesure de rentabilité est très utilisé dans la comparaison d’investissements ou comme mesure de performance par rapport à une rentabilité cible.

L’EVA est une mesure absolue de la création de richesse : montant des bénéfices qui dépassent le coût du capital. L’EVA peut être mesuré comme étant le revenu donné par la différence entre le RAROC et le coût du capital. Si le RAROC est égale au coût du capital alors l’EVA est nul (pas de création de valeur).

Capital économique et bêta
Le capital économique concerne les créanciers qui doivent prévoir un niveau de fonds propres pour couvrir les pertes possibles en cas de défaut de l’emprunter. En revanche, le bêta concerne les actionnaires qui sont préoccupés par la volatilité du résultat futur de l’entreprise et exigeront une rentabilité en adéquation au risque de marché du titre.

Comments

  1. Spero says:

    J’aime votre publication

Speak Your Mind

*

%d blogueurs aiment cette page :